10 allée des coquelicots, 62840 Laventie
 
06 15 21 54 39

Sophrologie pour les sportifs

Votre premier équipement, c'est votre corps!

La méthode Sophrologique au bénéfice des sportifs

La sophrologie est utilisée depuis plus de quarante ans par de nombreux sportifs. Quel est son intérêt dans ce milieu ? Sur quels aspects intervient la sophrologie ? Quels sont les bénéfices de l'entrainement sophrologique?

C’est à Grenoble que la Sophrologie à commencer à faire parler d’elle en 1968 lors des jeux olympiques d’hiver. C’est le Docteur Raymond ABREZOL qui a développé la sophrologie sportive pour accompagner l’équipe suisse de ski. Et comme les techniques mises en oeuvre ont donné de bons résultats, d’autres sports ont décidé d’utiliser ces méthodes et de les adapter à leur discipline. 

Le corps, le mental, une collaboration indispensable à mobiliser

Il est question le plus souvent dans la demande du sportif de performance...

Les athlètes soulignent souvent le fait que la performance est liée aux compétences physiques, au l'apprentissage de tactiques et de techniques, mais aussi au mental. Un peu comme une maison sur pilotis, si un des piliers manque, la maison risque de s'effondrer.

L'entrainement sophrologique utilise des exercices de visualisation mentale qui permettent d'affiner le geste, d'aborder de façon positive un événement, de renforcer la confiance, de maîtriser le stress, mais la sophrologie mobilise surtout le corps, et permet d'affiner les sensations, la perception de chaque membre dans l'espace, de libérer les tensions physique, de développer les capacités respiratoire pour l'effort ou la période de récupération.  Toutes ces techniques ont un seul objectif: donner le meilleur de soi-même.

Avant, pendant, après, à chaque moment sa pratique sophrologique

Tout est question ici de la demande initiale du sportif, s'agit il de préparer un compétition en amont? Cela sera alors une préparation à plus long terme, se déroulant dans les semaines précédant l'épreuve, associant la visualisation pour affiner la précision technique, l'intégration du schéma corporel, la respiration, modifier les croyances limitantes (je n'y arriverai pas, c'est trop dur, il est trop fort).

S'agit il d'une demande de préparation juste avant, ou pendant l'action? il s'agira alors d'intervenir sur la concentration, la mobilisation du corps, l'ajustement de l'énergie et du stress afin de rester dans une zone de performance.

Enfin si la demande concerne l'après compétition, la sophrologie trouvera naturellement sa place dans une sphère de récupération, physique et mentale (surtout si plusieurs épreuves s'enchainent), .

 

Un gain important en performance validé scientifiquement

Un temps relativement important dans l'accompagnement pourra être dédié à la visualisation, l'impact de l'esprit sur le corps, n'est plus à démontrer, et même dans votre quotidien vous pouvez identifier touts les moments où vos pensées se sont traduites corporellement (souvent par des sensations désagréables d'ailleurs, lorsque vous anticipez une catastrophe!) 

Une étude scientifique conduite par Thill en 1997  sur des tennismans de haut niveau prouve que la répétition mentale d’un mouvement entraîne des réactions physiologiques (fréquence cardiaque, contraction musculaire…) similaires à celles qui accompagnent ce mouvement réalisé effectivement. Autrement dit, le cerveau fait mal la différence entre le réel et l'imaginaire

L’étude réalisée par Yue et Cole en 1992, indique une augmentation significative de la force musculaire du poignet dans des conditions de contactions isométriques maximales IMAGINEES. Cette augmentation de force est de :

  • 29% en cas d’exercices réels,
  • 22% dans des conditions de répétitions mentales.

Cette technique est de plus en plus utilisée en phase de récupération et de ré-athlétisation suite à une blessure (imagerie de guérison).

Efficacité de la préparation mentale

La majorité des recherches menées à ce jour soutiennent l’hypothèse que la préparation mentale peut améliorer :

  • la force d’environ 12 %,
  • l’endurance musculaire d’environ 11 %.

(Source : Tod D, Iredale F et Gill N ‘Psyching-up’ and muscular force production Sports Med 33(1):47-58, 2003.)

La sophrologie a toute sa place dans l'accompagnement du sportif, elle constitue un atout de taille, lorsque les performances physiques entre athlètes ne permettent plus de les départager, elle accompagne le sportif dans sa phase de récupération afin d'en potentialiser les effets, elle permet d'affiner le geste, la précision, l'équilibre, la posture, elle permet d'activer les capacités nécessaires pour les compétitions et par effet de cercle vertueux, renforce la confiance.

En bref, il n'y a que des avantages à l'intégrer dans son plan d'entrainement!

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.